Les nouvelles du Chalet de Rozan

5 lieux incontournables à visiter à Grenoble et 5 lieux à éviter

Les principaux points d’intérêts à Grenoble

A Grenoble, nous avons une palette d’activités possibles assez énorme pour qui est un peu sportif. Si vous ne l’êtes pas, ça se complique un peu, mais vous pourriez le devenir rapidement en séjournant parmi nous !

Les 5 lieux incontournables à visiter à Grenoble

La Bastille de Grenoble

Pas moyen de passer à Grenoble sans y monter. Par les fameuses bulles de Grenoble, par les escaliers ou le chemin, ou encore en via ferrata, tous les moyens sont bons et vous en aurez pour votre effort. Vue époustouflante, bâtiment historique, infrastructures bien entretenus, terrasse panoramique, accrobranche/spéléo sympa pour les familles.
Oubliez la buvette au sommet des oeufs mais on espère bien qu’un jour ça sera bien. Par contre, si vous avez faim et surtout envie de bien manger dans un cadre exceptionnel, poussez jusqu’à chez Per’Gras.
On ne peut que vous encourager à pousser plus loin au minimu jusqu’au Mont Jalla voire au somment du Rachais par un sentier très agréable qui serpente face aux massifs montagneux.

Le centre historique de Grenoble

Moche Grenoble ? Venez plutôt vous balader quartier des antiquaires, place du tribunal ou sur les quais de l’Isère. Certes la zone “historique” qui comporte les bâtiments intéressants n’est pas immense mais elle vaut le détour et la plupart des rues sont désormais piétonnes. De nombreux cafés et librairies de grande qualité nous rassure sur la vitalité de cette ville par rapport à d’autres villes tuées par les centres commerciaux. Ici, on flâne, on consomme (un peu) responsable, on trouve même des boutiques de vrac comme la Bonne pioche.

Les musées de Grenoble

L’Isère compte pas moins de 70 musées dont les activités par bien décrites sur le site Culture Isère. Le Musée de Grenoble propose des expositions temporaires la plupart du temps plébiscitées. Le musée par lui-même est intéressant et intègre un café restaurant – le 5 – très correct et une salle de concert de grande qualité (Musée en musique). Le Musée Dauphinois (gratuit) propose des expositions très appréciées avec un ancrage local évident. Il traite autant l’histoire que la phone, la flore ou la gastronomie. A ne pas manquer, ce musée est hébergé dans l’enceinte du couvent Sainte Marie D’en Haut. Un peu plus loin, le musée de la révolution à Vizille reste un incontournable agrémenté d’une (longue) balade dans le magnifique parc du château.

Le Mont/ Fort Saint Eynard

Perché sur la falaise de la Chartreuse, ce fort est un peu hors du temps. Au-delà de l’intérêt historique et militaire, l’environnement du mont Saint Eynard est extraordinaire. Moins pris d’assaut que La Bastille, le panorama est encore plus spectaculaire car on est à plus de 1000m d’altitude. Le Mont Blanc semble tout près, la flore assez particulière se marie parfaitement à la roche pour faire de ce lieu austère un endroit ressourçant. Si vous montez en voiture, poussez à pieds jusqu’au sommet en 15 minutes. Vous vous sentirez tout en coup réellement “en montagne” et en apesanteur au-dessus de la ville. De jour comme de nuit, en marchant depuis de col de Vence (1h) ou en voiture, just GO !

La patinoire Pôle Sud

Bon il fallait bien avoir au moins un lieu lié au sport car la ville de Grenoble reste marquée par son histoire sportive. Les Jeux Olympiques de 1968 ont façonné la ville en bien et en moins bien mais on garde tout de même le très populaire anneau de vitesse du parc Paul Mistral, le Palais des Sport (bon pas ouf), le village olympique (mouais). La patinoire historique du boulevard Clémenceau a été remplacée en 2001 par un complexe de 4000 places à la hauteur du niveau de l’équipe locale Les Bruleurs de loups. La petite frustration est que la piste officielle n’est que très rarement ouverte au public mais en compensation, la piste loisir bénéficie de grandes baies vitrées pour patiner comme en plein air.
Assister à un match des Bruleurs de Loups est un spectacle incontournable à Grenoble. Ambiance assurée et émotion garantie. Petite astuce : aller voir un match U18 ou U20. Presqu’aussi spectaculaire en terme de niveau de jeu et souvent gratuit (et pas complet).

5 lieux incontournables à visiter à Grenoble et 5 lieux à fuir... 2
5 lieux incontournables à visiter à Grenoble et 5 lieux à fuir... 3
5 lieux incontournables à visiter à Grenoble et 5 lieux à fuir... 4
5 lieux incontournables à visiter à Grenoble et 5 lieux à fuir... 5
5 lieux incontournables à visiter à Grenoble et 5 lieux à fuir... 6

Les principaux lieux à fuir à Grenoble

La ville de Grenoble s’est développée un peu trop vite, coincée entre ses quatre massifs – qui n’ont pas toujours été ni bien assumés ni vraiment respectés !

Les 5 lieux à fuir à Grenoble pour éviter de vous gâcher votre séjour

Grand Place

Le temple de la consommation de masse, de la mal bouffe, est situé à la limite d’Échirolles. Toutes les enseignes s’y bousculent avec les offres qu’on trouve partout ailleurs. A part la patinoire toute proche, à éviter absolument !

Le Grenoble “moderne”

Le développement de Grenoble dans les années 60-70 a fait d’énormes dégâts. On pourrait imaginer un concours de l’immeuble le plus laid, sans pointer du doigts certains quartiers, il suffit de longer le cours de la Libération (un des plus grandes avenue de France) pour se rendre compte de l’étendue des dégâts. Plus généralement, les communes les plus touchées entourent Grenoble : Saint Martin D’Heres, Echirolles, Poisat, Fontaine, Meylan, etc. Mais attention, chacune de ces communes conserve un petit “centre du village” ancien sympathique et des quartiers résidentiels ou populaires agréables. La Tronche est une des seules villes très proches du centre ville à avoir été relativement épargnée.
La place Grenette

À la fois incontournable et aussi sans grand intérêt, cette place regroupe de café de chaines standardisées, les Galeries Lafayettes, La Fnac, France Loisirs. Nous n’avons rien contre mais c’est inutile de venir à Grenoble pour voir ça, vous trouverez – dans ce style – bien mieux à Paris ou Lyon.

L’Hotel de ville

Oui la mairie de Grenoble laisse perplexe et chacun est en droit de se demander si la ville a fait appel à un architecte professionnel à l’époque tellement le bâtiment est horrible. Les procédures administratives se font néanmoins de manière très efficace et ma foi, même si tout le monde souhaiterait le refaire, tant que ça reste fonctionnel, on s’en contentera. Pourtant, le parc Mistral et le stade juste derrière sont de belles réussites ainsi que le jardin des plantes juste en face.

L’Espace Comboire et l’A48

Très pratique lorsqu’on arrive ou lorsqu’on passe à Grenoble grâce à ses 2 bretelles d’autoroute dédiées. On est tout de suite dans l’ambiance abominable qui y règne. Si Grenoble a une si mauvaise réputation de ville moche, l’Espace Comboire en est sans doute fortement responsable. Il vient ponctuer l’arrivée à Grenoble par l’autoroute A48 particulièrement servies en catastrophe urbanistiques en tout genre de Voreppe à Saint Egrève notamment.
Bref, fermez les yeux (sauf le conducteur), ça ira mieux après !